Des experts évoquent la force des maisons d'accompagnement

En plus de nos reportages dans des maisons d'accompagnement, nous réalisons des interviews de spécialistes qui parlent de l'importance des soins apportés par les maisons d'accompagnement à l'être humain atteinte du cancer:

“La principale plus-value, c’est le contexte accueillant”

PROF. DR. FRITZ OFFNER – chef du Service d’Hématologie de l’UZ Gent

“Recevoir un diagnostic de cancer, c’est plonger dans une réalité complexe. D’une part, il y a la tumeur, qui est identifiée et combattue. Mais il y a aussi la vie, qui change du tout au tout.

"L'hôpital est un endroit qui génère une perception non verbale."

Prof. Offner: "Le cancer apporte une complexité."

Et, dans le contexte hospitalier, la prise en compte de ce phénomène est relativement limitée. Sans doute l’hôpital prévoit-il un suivi psychologique, mais il est surtout axé sur la capacité d’adaptation et la gestion du stress, alors que l’avenir pose tout à coup de multiples questions.

“De plus, notre accompagnement se déroule à l’hôpital, l’endroit où les personnes atteintes d’un cancer ont reçu leur diagnostic et où les traitements leur sont prodigués. Autrement dit, un endroit qui génère une perception non verbale. Selon moi, la plus-value d’une maison d’accompagnement, c’est que le contexte n’a rien à voir avec l’hôpital. Si vous pouvez, dans ce contexte accueillant, vous entretenir avec d’autres de ce qui vous arrive, l’expérience vécue par votre subconscient est tout à fait différente.”

“Se changer les idées favorise le processus de guérison”

Prof. dr. Tessa Kerre – chef de clinique du Service d’Hématologie à l’UZ Gent.

Tessa Kerre: “Avant tout, une maison d’accompagnement vous permet de rencontrer d’autres personnes atteintes d’un cancer. Après un diagnostic de cancer, ces relations peuvent, dans un premier temps, vous sembler superflues.

Prof. Kerre: "Les activités sont d’une importance capitale."

Mais, lorsque le contact est enfin établi, le soulagement est énorme. Ça fait tellement de bien de partager des choses qui échappent au monde extérieur.

"Ça fait tellement de bien de partager des choses qui échappent au monde extérieur."

Par ailleurs, les activités proposées dans les maisons d’accompagnement sont d’une importance capitale. Souvent, les personnes atteintes d’un cancer doivent renoncer à certaines choses qui les occupaient auparavant. De ce fait, elles ont du temps libre, qu’elles cherchent à remplir utilement. Dans leur vie d’avant, certaines de ces personnes étaient tellement accaparées par leur famille et leur travail qu’elles n’auraient jamais envisagé de participer à un atelier créatif, par exemple. À présent, il leur arrive d’y songer, mais elles n’osent pas s’y inscrire directement, parce qu’elles se posent de nombreuses questions. Et si ça ne me convenait pas, en fin de compte? Qu’est-ce que les gens vont dire quand ils verront que j’ai perdu mes cheveux? Vais-je devoir raconter toute mon histoire d’entrée de jeu? Et si je me sentais trop fatiguée pour continuer? Tout ça peut être très perturbant.

"Les maisons d'accompagnement offrent une manière très soft de tester toute une série de choses."

“Mais, dans une maison d’accompagnement, ça n’a aucune importance. Vous pouvez vous y inscrire à une activité en sachant que tout le monde vous comprendra si vous ratez le rendez-vous parce que vous êtes trop mal en point. C’est une manière très soft de tester toute une série de choses. Et, si une personne découvre ainsi une occupation qui lui plaît, ça peut être extrêmement bénéfique pour elle. Car se changer les idées favorise le processus de guérison. Et, mentalement, c’est très réconfortant.”